Au 5ème rang mondial en ce qui concerne les facteurs de risque de mortalité, l'obésité ou le surpoids tuent 2,8 millions par an de gens adultes. Leurs sont également attribués 44% des diabètes, 23% de la cardiopathies ischémiques qui tuent plus de 400 000 personnes chaque année et entre 7 et 41% de certains cancers. Quelles sont les causes du surpoids et de l'obésité? les conséquences et comment lutter contre eux?
Surpoids obésité Alimentation
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

L'obésité et le surpoids ont tendance à devenir un fléau ! Avec un augmentation constante dans le monde dans lequel on peut compter un doublement des gens en surpoids entre 1980 et 2008, dont plus de 500 millions d'obèses. Un chiffre assez effrayant est celui de 43 millions d'enfants de moins de 5 ans en surpoids ! Dans notre pays on compte plus de 14 millions de gens en surpoids dont 5,3 millions d'adultes obèses. On estime à 19% le nombre d'enfants obèses, 15% ayant une faible obésité, et 4% une forte obésité. Il faut savoir que deux tiers de ces enfants le seront toujours en étant adultes. Les chiffrent ne laissent pas d'inquiéter d'autant que les conséquences de l'obésité sont extrêmement graves, celle-ci pouvant mener à une issue fatale. Preuve en est les 400 000 morts annuelles qui lui sont dues, et les influences qu'elle peut avoir sur les cancers, diabètes et cardiopathies. Les causes du surpoids et de l'obésité sont connues. Elles sont la résultante d'un écart entre les calories avalées et celles utilisées. Ainsi, les populations y étant sujettes, consomment trop d'aliments à fort taux de graisse et de glucides au détriment de ceux riches en vitamines et oligo-éléments. De plus, la sédentarité des emplois, l'utilisation sans cesse accrue des modes de transport motorisée entrainent une baisse de la pratiques des exercices physiques et sportifs. Il faut donc réagir et tenter de lutter le plus tôt possible contre ces dangers. Nous verrons dans ce dossier les différentes manières d'y arriver.

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

L'obésité et le surpoids sont responsables de centaines de milliers de morts de par le monde chaque année. Elles sont en augmentation constante année après année et deviennent un fléau qui pourtant peut être contrôlé. Les solutions pour les éviter sont relativement simples sur le papier, mais autrement difficiles, souvent, à mettre en oeuvre sur le terrain. Il faudrait, dans l'absolu, éviter tous les aliments à base de graisse, manger une quantité plus importante de fruits et légumes, de céréales complètes, de légumineuses et de noix, tout en évitant au maximum les glucides. En sus de tout cela, il faut retrouver des activités physiques et sportives quotidiennes ou pour tout le moins régulières. Mais ici nous parlons de prévention et non de soigner. Guérir surpoids et obésité est nettement plus difficile. Pour ce qui est des surcharges légères on pourra se contenter de voir un spécialiste de la nutrition ou de la diététique qui pourra nous indiquer un régime personnalisé et un programme d'activités physiques adapté. Mais en ce qui concerne l'obésité morbide, il peut être recommander de recourir à la chirurgie de façon à enlever une partie des tissus graisseux. De manière plus poussée encore, dans certains cas extrêmes on pourra aller jusqu'à la chirurgie bariatrique avec pose d'anneau gastrique ou de by-pass gastrique, consistant couper l'estomac en deux parties par la mise en place d'un anneau. L'estomac étant de ce fait rétréci, le volume des aliments ingurgité s'en trouve forcément limité, l'apport calorique journalier pouvant même être en dessous de 100 kcal, ceci entrainant forcément une perte de poids. Il est ainsi possible de perdre jusqu'à 30 kilos dans l'année suivant l'opération et 50 kilos en 2 ans. Si la technique est connue et efficace, elle entraine néanmoins une obligation de suivi médical à vie pour ceux y ayant recours, avec deux visites par an obligatoires. D'autre part certains complications sont à prévoir que nous développerons plus avant dans la fiche consacrée à cette opération.