Arrêter de fumer afin d'éviter à la fois son propre tabagisme, mais le tabagisme passif que l'on inflige à ses proches et aux personnes de son entourage est non seulement un bienfait pour la santé en général, mais aussi un acte de volonté pure. Il existe de nombreuses aides pouvant appuyer une telle démarche. Voyons quelles sont-elles.
Arreter de fumer Anti-tabac
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

S'il est facile à un non fumeur de dire à un fumeur d'arrêter de fumer, il est particulièrement difficile au dit fumeur d'y arriver. Il s'agit d'un acte de volonté pure. Il est vrai que les nombreux bénéfices au niveau de la santé sont connus, mais tout comme les messages sur les paquets de cigarettes ou de tabac, ils ont peu d'impact auprès des individus concernés. Il est bien connu que le seul fumeur capable d'arrêter le tabac est celui qui en a la réelle volonté. Une vraie et forte motivation lui permettant de surmonter le manque de nicotine d'une part, mais aussi la gestuelle et la posture que lui procurait le fait de fumer. Il lui faudra trouver une occupation à ses mains autre que celle de tenir la cigarette. Il lui faudra arriver à surmonter les situations de stress, de joie, de peine, sans allumer un mégot quelconque. Une fois la volonté et la motivation trouvées, le fumeur ayant l'envie d'arrêter pourra s'aider de différentes solutions comme les patchs de nicotine, les cigarettes électroniques, l'hypnose ou encore l'acupuncture. Ces techniques d'arrêt sont à adapter à chacun, l'une d'elle peut fonctionner quand les autres n'auront aucun effet, c'est la raison pour laquelle il est essentiel de ne pas se décourager et si la première ne va pas, ne pas hésiter à tester la ou les suivantes jusqu'à trouver celle qui convient.

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

La difficulté de l'arrêt du tabac est le plus souvent proportionnel non seulement à l'ancienneté du fumeur, mais aussi à sa consommation quotidienne. Un fumeur de 45 ans ayant commencé à fumer à 16 ans aura plus de mal à stopper que celui qui aura commencé plus tard. Et l'individu fumant 2 paquets de cigarettes par jour rencontrera plus de difficulté pour cesser de fumer que celui ne consommant qu'une dizaine de cigarettes dans le même temps. C'est une des raisons également qui font que les aides à l'arret quelles qu'elles soient seront plus ou moins efficaces. Le gros fumeur, généralement devra utiliser des patchs de nicotine pour pallier au manque qu'il ressentira, alors que le petit fumeur pourra plus facilement s'en passer. Dans tous les cas un accompagnement médical ne peut qu'aider, notamment en permettant au médecin de prescrire le traitement le mieux adapté. Comme toujours dans ces cas, ce sera surtout la volonté qui fera la plus grosse part, car, rappelons le, ces méthodes ne sont que des aides et en aucune façon des vaccins ou des médicaments.