Bien que la volonté soit le principal élément permettant à un fumeur d'arrêter, elle est parfois insuffisante et doit être épaulée par un soutien psychologique. Ce soutien peut la plupart du temps être apporté par la famille, les amis ou les proches, mais s'il n'est pas suffisant, il est possible de faire appel à un professionnel, médecin ou psychologue.
Soutien psychologique Anti-tabac
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

Le soutien psychologique permettant à un fumeur d'arrêter de fumer commence en amont. Il s'agit au départ de trouver les motivations et arguments qui vont le convaincre d'arrêter. On peut ainsi lui démontrer que le bénéfice pour sa santé sera important, insister sur le moindre risque de cancer ou de maladies cardio-vasculaires, sur un allongement extrêmement probable de la durée de vie, etc ... Ce soutien psychologique peut être amené par la famille, les proches et les amis. Ce sont ceux qui auront généralement le plus d'impact et arriveront à le convaincre au mieux. Lorsque le fumeur aura enfin décidé de l'arrêt il sera encore nécessaire de l'appuyer. Il faudra lui insuffler le courage afin de continuer dans la voie du sevrage et lui changer les idées en lui proposant des activités variées de loisirs, culture ou sport. Ce dernier étant une excellente thérapie, permettant à la fois d'entretenir son corps, d'éviter la prise de poids inéluctable avec l'arrêt du tabac et de procurer des endorphines, ces molécules du plaisir, qui remplaceront avec bonheur les effets de la nicotine.

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

Le temps fait son effet: plus le fumeur tiendra sans fumer et moins l'envie lui viendra de prendre une cigarette. Notons qu'il est important durant la période de sevrage d'éviter de placer "l'ex-fumeur" en compagnie d'autres fumeurs, ceci pour lui éviter l'envie de reprendre. L'anxiété, le stress, l'ennui, sont les principaux ennemis du sevrage. C'est la raison pour laquelle le soutien psychologique doit s'exercer non seulement en le complimentant sur son mérite et en le renforçant dans son projet, mais aussi en lui trouvant des occupations régulières. Lui faire découvrir différentes activités qui pourraient déboucher sur un engouement ou une passion peut s'avérer une excellente idée. Il est également possible que le soutien de la famille ou des amis ne suffise pas à maintenir suffisamment de pression positive, en ce cas il est tout à fait possible de demander de l'aide à un professionnel de santé, médecin, tabacologue ou encore psychologue. L'essentiel étant que le sevrage se fasse dans les meilleures conditions et d'éviter une rechute.