La ménopause est la période ou la femme cesse d'avoir ses règles et d'être féconde. Cet âge climatérique arrive en moyenne aux alentours de 51 ans dans notre pays. Cependant, sa survenance n'est pas subite et brutale comme on pourrait le penser. Avant l'arrêt total des fonctions ovariennes, une période de transition, appelée périménopause, débute dès la quarantaine. Elle s'achève un après les dernières menstrues.
Ménopause Bien vieillir
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

C'est une période redoutée par les femmes que la ménopause. Elle signifie la fin de leur fécondité, leur possibilité d'enfanter. Les ovaires ne remplissent plus leur fonction, ne sécrétant plus d'oestrogènes ni de progestérone. Cet arrêt n'est pas immédiat, il est précédé par une période d'environ 6 ans durant laquelle on va distinguer 2 phases: la périménopause et la préménopause. La première commence aux alentours de la quarantaine, dure environ cinq ans pendant lesquels il se produit alors une spatioménorrhée, une diminution des la régularité des règles. Survient alors la périménopause qui correspond à une année environ avant la ménopause proprement dite. Cette dernière étant située 12 mois après les dernières règles. Pendant la périménopause, il survient des troubles hormonaux entrainant le plus souvent un trouble des menstrues, un caractère irritable et instable, des insomnies, maux de tête, ventre gonflé, etc ...

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

La ménopause en elle même est la période qui survient 1 an après la fin des dernières menstrues. Il s'agit d'un constat clinique dont l'ensemble des symptômes est appelé climatère. On remarque alors des troubles psychologiques comme des dépressions, des insomnies, caractère instable et colérique, diminution de la libido, sécheresse vaginale, des bouffées de chaleur essentiellement la nuit, accompagnées de sueur, et, évidemment une aménorrhée totale, de l'asthénie, fatigue physique et psychique, de l'ostéoporose parfois, et une prise de poids généralement comprise en trois et quinze kilos. Par la suite, on constate une atrophie des organes génitaux comprenant le vagin, la vulve et l'utérus. Même chose pour les glandes mammaires. Si la majorité de ces symptômes ne sont que de petites gènes occasionnelles, les seuls risques proprement dits sont ceux liés à l'ostéoporose, qui, du fait d'un plus faible densité osseuse peut provoquer des risques de fracture plus élevés d'une part, une régénération plus longue et difficile d'autre part mais également une accentuation des risques de maladies cardio-vasculaires. Il existe cependant des traitements hormonaux et non hormonaux de la ménopause, nous les aborderons dans les fiches spécifiques. A noter qu'il y a deux cas de ménopause dite artificielle: C'est le cas des femmes ayant subi une chimiothérapie mais aussi en cas d'ovariectomie bilatérale, opération généralement due à une tumeur ou des kystes et qui consiste en une exérèse des 2 ovaires.