A compter de 1967, la loi Neuwirth autorise la contraception en France et c'est alors que démarre l'histoire de la pilule contraceptive. Une vraie révolution pour les femmes, puisque elle permet une contraception facile, efficace et ...réversible ... Créée en 1955 aux états unis, elle est aujourd'hui la première méthode de contraception utilisée dans notre pays.
Pillule Contraception
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

Voici aujourd'hui plus de 40 ans que la contraception est autorisée en France grâce à la loi Neuwirth de 1967. Cette loi à ouvert la voie à la pilule contraceptive. Vraie révolution pour les femmes, elle leur permet de vivre une sexuallité épanouie sans la crainte d'une grossesse non désirée. Simple dans son utilisation, efficace, elle est de plus réversible: il suffit d'arreter de la prendre pour pouvoir concevoir à nouveau. C'en est même tellement facile que certaines, oubliant de la prendre un soir se retrouvent étonnées avec un ventre rond quelques semaines plus tard. Il n'en reste pas moins que c'est le contraceptif le plus utilisé par les femmes dans notre pays, puisque c'est le moyen prisé par plus de 60% d'entre elles. La pilule a cependant évolué et si le terme reste générique, plutôt que de pilule au singulier nous devrions parler de pilules au pluriel. En effet les progrès effectués ont permis de créer de nombreux produits, dosés différemment, de façon à pouvoir correspondre à tous les métabolismes.

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

Il existe en gros deux grands types de pilules contraceptives. Des pilules progestatives, appelées aussi micropilules, qui sont élaborées à partir de microdoses de progestatifs. Et des pilules oestroprogestatives, qui, elles, sont à base de 2 sortes d'hormones féminines, des progestatifs et des oestrogènes. Le médecin prescrit le type de pilule adaptés à chacune de ses patientes en fonction de son métabolisme propre. Il n'est pas rare de devoir essayer plusieurs types de pilules avant de tomber sur la bonne. L'utilisation en est simple, il suffit de prendre quotidiennement un comprimé tiré d'une plaquette durant 3 semaines. L'arret ensuite d'une semaine permettant au cycle menstruel de se dérouler normalement. Il existe maintenant aussi un type de pilule se prenant sans interruption, mais en ce cas, il n'y a plus de ménorrhées. Si le moyen est efficace, il n'en est pas moins décrié par certains qui avancent des arguments en sa défaveur, comme le fait que sa prise ferait grossir, serait facteur agravant de cancer ou encore que sa prise sur plusieurs années entrainerait la stérilité. A toutes ces allégations la science repond faux!Il est même reconnu que la prise de la pilule est un facteur protecteur contre les cancers de l'endomètre et des ovaires de par son action sur les variations hormonales.En revanche contre il est exact que la conjugaison de la cigarette et de la pilule est particulièrement dangereuse . C'est un facteur de risque important en ce qui concerne les embolies ou les phlébites. La pilule est prescrite par le médecin uniquement sur ordonnance, il est donc important de lui signaler toute prise de médicament concomitant afin de prévenir tout risque de diminution de l'éfficacité de la contraception par interaction.