Connu du grand public comme le "chapeau protecteur" venant recouvrir une dent abimée et ainsi la protéger et éviter son extraction, la couronne est devenue un grand classique de la dentisterie. Elle peut être conçue dans plusieurs matériaux différents, chacun ayant son intérêt propre. Voyons en détails cette prothèse dentaire dédiée aux dents vivantes ou pas.
Couronnes Dentaire
Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

La couronne prothétique, ou plus simplement couronne, est aujourd'hui relativement bien connue du grand public et notamment des habitués des cabinets des dentistes. Elle est la couverture protectrice de la dent abimée, qu'elle soit vivante ou dévitalisée, et une excellente alternative à l'extraction. Une couronne peut être indiquée dans le cas où la dent est délabrée et que la structure dentaire restante est suffisante pour permettre la pose, ou encore quand une dent a été dévitalisée et que, de la même façon que précédemment, il y à suffisamment de matière pour que la pose de la prothèse soit possible. Pour ce qui concerne la composition des couronnes dentaires, plusieurs matériaux peuvent être envisagés, avec chacun ses avantages et inconvénients que nous verrons de façon plus détaillée dans les fiches de ce dossier, mais dont voici l'essentiel: La couronne en porcelaine est la plus esthétique de toutes. Que ce soit au niveau de l'aspect physique ou de la couleur, la ressemblance avec la dent originelle est particulièrement réussie. Ses inconvénients: son prix assez élevé et sa relative fragilité. La couronne en or est celle ayant la meilleure longévité. Elle est particulièrement résistante et d'une bonne solidité. Son gros désavantage est sa couleur plutôt voyante, c'est la raison pour laquelle on la cantonnera généralement aux dents du fond qui restent cachées. La couronne porcelaine/or est une mélange des deux premiers genres évoqués: elle est composée d'une partie en or recouverte par une autre en porcelaine. L'avantage ici est double, avec la solidité de l'or et l'ésthétique de la porcelaine. Il peut cependant arriver que la porcelaine, moins solide que l'or en vienne à se fracturer, ou que l'or apparaisse au niveau de la gencive. Son coût est assez élevé. La couronne en zircone est sans doute celle qui se rapproche le plus des dents naturelles et qui atteint la meilleure longévité, les études parlant de plusieurs dizaines d'années. Son seul inconvénient est son prix particulièrement élevé. Enfin nous avons la couronne en métal, qui peut être en alliage nickel chrome, cobalt chrome ou encore en titane (la plus onéreuse des trois). Si ces couronnes en alliage ont l'avantage d'être moins chères que celle vues précédemment,elles sont à réserver plutôt aux dents du fond, leur couleur métallique n'étant pas particulièrement esthétique.

Bien vieillir | Contraception | Grossesse | Medecine douce | Minceur | Sexualite | Alimentation | Dentaire | Bebe | Sommeil | Anti-tabac | Medicaments | Anti-stress |

© 2011 Freeseo & A-Design | Mentions légales | Nous Contacter

La mise en place d'une couronne afin de protéger une dent abîmée, qu'elle soit ou non dévitalisée, fait l'objet de tous les soins du dentiste. Les différentes étapes participant à la pose sont tout d'abord la préparation de la dent, avec un retaillage en vue de réduire quelque peu celle-ci pour qu'elle puisse accueillir la prothèse dentaire. Ensuite vient la prise d'empreinte de la dent afin de faire confectionner la couronne. Puis la mise en place d'une couronne provisoire dans l'attente de la permanente. Quelques semaines plus tard vient le contrôle de la couleur et de l'ajustement de la prothèse définitive qui sera fixée avec un ciment dentaire. Selon le type de couronne, les habitudes alimentaires et l'entretien buccal, la durée de vie de la prothèse peut varier de 10 à 20 ans et parfois même plus encore avec les couronnes en oxyde de zirconium. La raison de la longévité accrue de ce matériau est principalement sa résistance à la rupture qui est quatre fois supérieure aux autres alliages. A noter tout de même que le zircone, en réalité,le dioxyde de Zirconium Tétragonal, n'est pas un métal mais bien une céramique poly-cristalline pure de haute densité. La technique de ce type de couronne est particulière puisque la prothèse en conçue à l'aide d'un programme assisté par ordinateur. Dans tous les cas de figure, quelle que soit le type de couronne que vous choisirez, sachez que la CPAM rembourse uniquement 70% du tarif de convention qui est de 107,50€ en 2011. Soit une remboursement de 75,25€ seulement. Il est donc particulièrement conseillé de prendre une mutuelle pouvant prendre en compte le maximum du solde restant à votre charge.